D’après des expertises mandatées par le quotidien de la City, le consortium franco-chinois empochera plus de 100 milliards de livres (119,7 milliards d’euros), sur trente-cinq ans, pour l’électricité qu’il fournira grâce aux deux réacteurs nucléaires EPR en projet à Hinkley Point C. Avec un taux d’inflation de 2 %, la somme pourrait même atteindre 160 milliards de livres, indique le journal, soit plus de 188 milliards d’euros ! De quoi remplir les caisses du groupe français.

Ces chiffres sont très supérieurs aux estimations du Parlement britannique, qui table sur 72 milliards de livres (85,6 milliards d’euros).