Les « Messieurs climat » américains qui défient les États-Unis de Donald TRUMP

Qui sont les « Messieurs climat » américains qui défient les États-Unis de Donald TRUMP ?

Indépendamment de l’espace fédéral, les gouverneurs, hommes politiques et les philanthropes américains ont pris part au sommet climat One Planet Summit au grand dam du Président américain Donald TRUMP qui n’avait pas été invité.
C’est avec une insistance aigue caractérisant la situation dramatique climatique que traverse l’humanité que John Kerry, l’ancien Secrétaire d’Etat américain durant la présidence de Barack Obama a dénoncé fermement la politique de l’actuel président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump, en matière de lutte contre le changement climatique ; en proposant d’adopter une déclaration universelle pour toutes les banques de ne plus investir dans le charbon, tout en appelant de tous ses vœux, à la création d’une électricité décarbonnée d’ici 2050. Depuis l’accord de Paris (Cop21 dont a pris part l’Iffen https://www.iffen.fr/liffen-sera-present-la-conference-paris-climat-2015/ , 38 états américains, qui équivaut à 80% de la population américaine ont approuvé la loi en faveur du développement des énergies renouvelables. C’est un principe universel d’appliquer l’accord de Paris même si l’actuel locataire de la maison blanche s’en désintéresse largement au niveau fédéral.
www.iffen.fr
La France a été officiellement nommée pays hôte de la 21e conférence climat en 2015 appelée aussi Paris Climat 2015, ou COP21. L’IFFEN sera présent …
Suite à l’accord de Paris, plusieurs états ont constitué la United States Climate Alliance, pour défendre cet accord, qui a été un signal fort bien qu’insuffisant sans le suivi réel des états et des entreprises.
« Les Etats-Unis ne sont pas sortis de l’accord de Paris, puisque les scientifiques, les chefs d’entreprises et les états sont encore là » a martelé Arnold Schwarzenegger, l’ancien gouverneur de la Californie, qui a souligné sur cette même lancée, l’importance des coalitions internationales. Par ailleurs, il a rappelé que le sommet de l’action climatique www.globalclimateactionsummit.org  qui sera organisé à San Francisco, du 12 au 17 septembre 2018 où sont attendus des responsables des entreprises du monde entier.
www.globalclimateactionsummit.org
Join Us Global Climate Action Summit September 12-14, 2018 San Francisco, CA

 

Le temps fort, a été marqué par la prise de parole de Ban Ki-Moon, l’ancien Secrétaire général des Nations-Unis, qui qualifie le Président Trump de se trouver « Du mauvais côté de l’histoire ».
C’est d’ailleurs ce que fit remarquer l’acteur et homme politique américain, Arnold Schwarzenegger : « Trump est coincé dans le passé pendant que nous marchons vers le futur ».
Quant à Michael Bloomberg, millionnaire et ancien maire de la ville de New-York, il somme le Président américain de payer 50 milliards de dollars promis par le gouvernement américain lors de l’Accord de Paris, tout en réitérant : « Si le gouvernement ne paye pas, la fondation Bloomberg et ses partenaires s’en chargeront ».


Laisser un commentaire

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]